Boîte à outils

Pourquoi le chlore donne-t-il un goût à l’eau ?

Le goût de chlore (ou de « Javel ») constitue l’un des principaux reproches à l’encontre de l’eau du robinet. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’intensité de ce goût ne tient pas seulement à la quantité de chlore utilisée.
Il dépend aussi de la concentration de matières organiques présentes dans l’eau. En effet, lorsque le chlore entre au contact de ces matières, une réaction chimique se produit. De cette réaction résultent des sous-produits qui peuvent être responsables de goûts et d’odeurs plus ou moins désagréables.
Le « goût de Javel » est donc la meilleure preuve de l’efficacité du chlore.

 

Peut-on supprimer le goût du chlore dans l’eau ?

Rien de plus simple. Présent à l’état liquide dans une eau à température ambiante, le chlore se transforme en gaz dès que la température baisse.
Remplissez une carafe et laissez-la s’aérer un peu. Puis, bouchez-la pour qu’elle ne s’imprègne pas des odeurs du réfrigérateur et mettez-la au froid au moins 20 minutes.

 

À quoi sert le chlore dans l’eau potable ?

Le chlore est un désinfectant très puissant, capable de détruire tous les types de germes, de virus et de bactéries potentiellement présents dans l’eau.
Ainsi, il sert d’abord à rendre potable l’eau prélevée dans la nature. Mais il protège également l’eau, traitée de tout risque de contamination durant son voyage dans les canalisations jusqu’au robinet des consommateurs.

 

Le chlore est-il dangereux pour la santé ?

Les quantités de chlore injectées dans l’eau potable sont infimes : l’équivalent d’une goutte pour cinq baignoires remplies d’eau.
À cette dose, le chlore ne représente aucun danger pour la santé. Le taux de chlore dans l’eau ne fait d’ailleurs l’objet d’aucune norme légale. Les pouvoirs publics recommandent simplement d’éviter les « odeurs ou saveurs désagréables ». Mais l’impératif sanitaire prime toujours sur le goût.

 

Posté dans : Articles de la boîte à outils

Leave a Comment (0) →